Un peu d'histoire

Fondée en 1922 sous le nom de Swallow Sidecar Company par William Lyons, la société devient SS Cars Ltd. en 1934, dont les initiales étaient SSC, et prend le nom de Jaguar en 1945 pour ne pas évoquer les SS allemands de sinistre mémoire. La société reste indépendante jusqu’à ce qu’elle soit nationalisée en 1966. En 1984, elle est séparée sur le marché boursier — c’est une des privatisations du gouvernement de Margaret Thatcher — jusqu’à ce qu’elle soit reprise par Ford en 1990.

Jaguar possède le fabricant automobile Daimler (DMC) (à ne pas confondre avec la société allemande Daimler-Benz), racheté en 1960. Daimler n’est plus à présent qu’une petite marque apposée sur les plus luxueux modèles sortant des usines Jaguar.

Des modèles, le plus marquant est la XJ (produite depuis 1968), qui reste pour beaucoup la Jaguar ultime. Depuis 1968, les séries I des XJ ont été profondément modifiées en 1973 (série II), en 1979 (série III), en 1986 pour l’Europe et 1987 pour les États-Unis (XJ40).

La marque a produit de nombreuses voitures de sport : XK120 (1948-1954), XK150 (1955-1960), E-type (1961-1975), la XJS (1975-1996) et la XK8 (1996) sont les principaux modèles sportifs d’après-guerre.

Jaguar

Inscrivez-vous
à la newsletter CForCar