Excellente année 2019 !
3 janvier 2019

Focus sur un système méconnu : Embrayage Valeo

Valéo, présent dans 33 pays, est l’un des premiers équipementiers mondiaux, fournisseur de pièces détachées pour véhicules.

Crée en 1923 sous le nom de Ferodo comme distributeur de garniture de freins en France, l’entreprise a élargit son activité à la production d’embrayages. L’entreprise continue son développement : activité thermique pour automobile, éclairage, centre d’étude, acquisitions… lui permettant d’étendre sa stratégie aux équipements électriques des véhicules (bougies, alternateurs, démarreurs, allumage, éclairage, essuyage).

En 1980, afin de fédérer les marques et les équipes, l’entreprise adopte le nom de Valeo (« Je vais bien » en latin).

Embrayage Valeo ; qu’est ce que c’est ?

A l’origine ce système a été développé pour être utilisé par l’équipe de rallye de Lancia dans la Delta Integrale permettant aux pilotes d’utiliser un pied sur le frein et l’autre sur l’accélérateur en tout temps.

C’est un système de transmission unique en son genre : ce système Valeo utilise un servomoteur électrique à la place de la force musculaire pour engager et relâcher l’embrayage, contrôlé par un microprocesseur sophistiqué.

La boîte de vitesses est à cinq rapports non-équipée d’une pédale d’embrayage, l’embrayage étant actionné par un actionneur électromécanique (ECM). Ce dernier est capable d’engager et de désengager l’embrayage en 0,02 seconde.

Ce système unique en son genre est réputé pour être extrêmement fiable et c’est à partir de 1991 que Ferrari propose en option cette boîte automatique avec levier de vitesse signée Valéo sur sa Mondial T, coupé et cabriolet.

A la demande de Gianni Agnelli Valeo a également équipé sa F40 et sa Testarossa spider .

Beaucoup considère la Mondial T comme la version la plus aboutie de cette familiale. De 1986 à 1993, 840 exemplaires de la Mondial T Coupé ont été produits. Sur le même laps de temps, 1010 exemplaires de Mondial T Cabriolet ont été produits.